All posts tagged: Minimalisme

L'univers de Mlle Sarah Poësie graphique

Poësie graphique : L’univers de Mlle Sarah réinvente l’art minimal

Art minimal : « se dit d’une tendance de l’art contemporain qui réduit l’œuvre à une extrême simplification géométrique, ainsi qu’à des modalités élémentaires de matière ou de couleur » (Larousse). Né au début des années 60 aux Etats-Unis, ce courant artistique prône le dépouillement dans l’Art, le revendiquant comme dénué de sentiment, en opposition totale avec l’expressionnisme abstrait alors en vogue. Une épure dans l’Art qui atteint sans doute son paroxysme avec le célèbre « carré blanc sur fond blanc » peint par Kasimir Malevitch – l’une des figures phares de ce courant – en 1918. Est-ce à dire alors que le minimalisme, en tant que courant artistique, se montre dénué de « poësie graphique » et totalement hermétique à toute émotion ? A l’époque, peut-être. Pourtant, bien dosées, les formes et couleurs permettent de faire naître subtilement l’émotion tout en respectant les contraintes de style imposées par l’Art minimal. Oui, on peut tout à fait ne rien ressentir devant une œuvre au design épuré, fait de formes simples. Mais on peut aussi porter à cette œuvre un autre regard, en saisissant …

Mon objet préféré, bougie Note Suave

Dis-moi ton objet préféré, je te dirai qui tu es

Objet : « chose inerte, sans pensée, sans volonté et sans droits, par rapport à l’être humain ». A la lecture de cette définition donnée par le prestigieux dictionnaire Larousse, que les objets peuvent sembler froids et impersonnels… Pourtant, ne sont-ils pas pour beaucoup d’entre nous l’âme de nos maisons ? C’est le regard que porte sur eux Caroline, créatrice de Maison Crème :❝ Objet de désir. Objet de convoitise. Objet préféré. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les objets m’attirent, mais j’ai toujours ressenti de l’émerveillement face à ses trésors que l’on déniche dans un grenier. Ecouter nos aïeux raconter leur histoire, tendrement, comme si elle datait d’hier et avec elle les précieux souvenirs qui lui sont attachés. Pour moi, chaque objet a une histoire faisant resurgir une réminiscence de souvenir, telle la madeleine de Proust. L’histoire de sa création. Sa conception puis sa fabrication par un artisan et souvent sa vente. Puis, sa place dans la maison, parfois oublié. Dès que l’on passe devant, on s’y attarde un peu et on se remémore qu’il nous a été offert …

faire régner l'ordre chez soi : quelques astuces

Minimalisme : l’art de faire régner l’ordre en maître

Non, ne partez pas ! Moi non plus, je n’aime pas les titres riches en promesses parfois non tenues… Et je les aime d’autant moins quand ils touchent au minimalisme : loin de n’être qu’une simple conception de l’intérieur rêvé, c’est une réelle philosophie de vie. Faire du tri chez soi n’aurait aucun sens si l’on ne saisissait pas cette occasion pour s’apprendre ! Sans ce cheminement personnel, il me paraît (quasi) impossible de faire régner l’ordre durablement chez soi… Malgré tout, je souhaitais vous partager les quelques gestes qui se sont instaurés assez naturellement au fil du temps pour enfin caresser du bout des doigts l’intérieur minimaliste dont je rêve. Oh, ce ne sont que quelques idées posées sur le papier, comme pour les entériner. Ni follement originales, ni particulièrement miraculeuses, elles s’avèrent toutefois rudement efficaces me concernant :

réseaux sociaux

Réseaux sociaux : aurions-nous donc perdu la tête ?

En début d’année, Ophélie (Antigone XXI) puis Annabelle (Mademoiselle Coccinelle) – pour ne citer qu’elles – déploraient, l’une pour la dépendance qu’ils induisent, l’autre pour leurs effets sur son estime de soi et ses humeurs, l’impact des réseaux sociaux sur elles. Une lassitude qui semble se généraliser :

Pourquoi pratiquer le slow blogging

Si je n’avais qu’une seule chose à retenir de l’année qui vient de s’écouler, ce seraient les bénéfices que l’on retire à prendre le temps. Au gré des rencontres avec les marques et créateurs qui m’ont fait le plaisir de partager des morceaux de vie sur « Et si deux mains », au gré des discussions avec vous, aussi, mon cheminement qui n’en était qu’à ses prémices a pris une nouvelle ampleur. Consommer autrement, en privilégiant les créations éthiques, a été un premier pas. Puis, au fil du temps, ce cheminement écologique m’a amenée à un cheminement plus minimaliste et slow… Grâce auquel je (re)découvre chaque jour les plaisirs simples et pourtant essentiels de la vie. Le quotidien est prétexte à tant de petits bonheurs pour qui sait les apprécier ! Un cheminement qui m’amène, aussi, à doucement prendre la voie du slow blogging…

minimalisme-immatériel-conseils

5 conseils pour s’essayer au minimalisme immatériel

7h00. Notre réveil sonne, marquant le commencement d’une nouvelle journée. Les yeux à peine ouverts, encore embués, nous nous emparons de notre téléphone et nous connectons (à nos réseaux sociaux, aux webzines que l’on suit…) immédiatement pour nous enquérir des dernières nouvelles. Une habitude désormais ancrée chez nombre d’entre nous – moi y comprise -, que l’on soit en quête de minimalisme ou non, ce alors même que l’un des bénéfices quand l’on fait le vide chez soi est de gagner en sérénité. Mais pour être pleinement serein(e), ce vide ne doit-il pas aussi s’accompagner d’un minimalisme immatériel ?