All posts tagged: Minimalisme

Carnets éco design La Brocheuse

La Brocheuse, Carnets éco design invitant à renouer avec l’authenticité

Le papier. Que ce soit pour organiser nos pensées, préserver la mémoire de précieux instants de vie ou tout simplement dessiner, le papier – et avec lui les carnets – aura toujours une raison d’exister. Une utilité à conjuguer, toutefois, avec des considérations écologiques, nous amenant elles à en consommer de moins en moins. En découle la nécessité de choisir soigneusement les carnets qui accompagneront notre quotidien : privilégier l’élégance, oui, mais sans pour autant sacrifier les valeurs qui nous sont chères ! C’est ce que nous propose Joëlle, créatrice de La Brocheuse, carneterie à la démarche engagée :

Pourquoi pratiquer le slow blogging

Si je n’avais qu’une seule chose à retenir de l’année qui vient de s’écouler, ce seraient les bénéfices que l’on retire à prendre le temps. Au gré des rencontres avec les marques et créateurs qui m’ont fait le plaisir de partager des morceaux de vie sur « Et si deux mains », au gré des discussions avec vous, aussi, mon cheminement qui n’en était qu’à ses prémices a pris une nouvelle ampleur. Consommer autrement, en privilégiant les créations éthiques, a été un premier pas. Puis, au fil du temps, ce cheminement écologique m’a amenée à un cheminement plus minimaliste et slow… Grâce auquel je (re)découvre chaque jour les plaisirs simples et pourtant essentiels de la vie. Le quotidien est prétexte à tant de petits bonheurs pour qui sait les apprécier ! Un cheminement qui m’amène, aussi, à doucement prendre la voie du slow blogging…

Ce que m’apporte mon cheminement minimaliste

La première chose que l’on voit d’un intérieur minimaliste, ce sont des espaces épurés, avec juste ce qu’il faut d’objets du quotidien. Bien sûr, les bénéfices matériels que l’on en retire – à commencer, donc, par cet aspect épuré propice à la détente – sont nombreux : gain de place, de temps, économies… Pourtant, bien qu’appréciables, ces bénéfices ne sont que secondaires à mes yeux. Ce que m’apporte, vraiment, mon cheminement minimaliste, est un bénéfice immatériel ou plutôt un ensemble de bénéfices immatériels qui mis bout à bout m’amènent à la sérénité. C’est ainsi qu’ils poussent à :

L’Atelier Singulier, collectif d’artisans réunis par la passion de l’unique

Prendre le temps de choisir, avec soin, les objets qui accompagneront notre quotidien. Prendre le temps, aussi, d’apprécier ces moments où l’on s’en sert comme autant de petits bonheurs quotidiens que l’on s’offre à soi-même. Savourer la douce sensation de volupté que nous procure la seule vue de ces objets beaux et utiles, exaltée encore par leur toucher. Penser, peut-être, aux mains qui les ont façonnées, toutes différentes mais réunies par la passion de l’unique, celle-là même qui a rassemblé Stéphanie Bastard de Crisnay et Margaux Pecorari. Désireuses de promouvoir leur conception des objets du quotidien, elles nous proposent via le collectif d’artisans qu’elles ont formé sous le nom de l’Atelier Singulier une sélection pointue d’objets invitant au minimalisme, dans le respect des valeurs qui leur sont chères : « hand-made, slow-made, well-made » :

minimalisme-immatériel-conseils

5 conseils pour s’essayer au minimalisme immatériel

7h00. Notre réveil sonne, marquant le commencement d’une nouvelle journée. Les yeux à peine ouverts, encore embués, nous nous emparons de notre téléphone et nous connectons (à nos réseaux sociaux, aux webzines que l’on suit…) immédiatement pour nous enquérir des dernières nouvelles. Une habitude désormais ancrée chez nombre d’entre nous – moi y comprise -, que l’on soit en quête de minimalisme ou non, ce alors même que l’un des bénéfices quand l’on fait le vide chez soi est de gagner en sérénité. Mais pour être pleinement serein(e), ce vide ne doit-il pas aussi s’accompagner d’un minimalisme immatériel ?

{Portrait} Et si l’on s’offrait une Délicate Parenthèse ?

Il y a un an de cela, au hasard de mes pérégrinations, j’ai poussé la porte de chez Andréa, La Délicate Parenthèse… Et depuis, impossible de laisser tomber ! Sur le papier, et c’est l’un des premiers aspects qui m’a séduite, un désir commun nous unit : promouvoir celles et ceux qui nous inspirent. Vous les partager avec la sensibilité et les mots qui nous sont propres. Et surtout nous démontrer subtilement que minimalisme / upcycling et esthétisme ne sont pas antagonistes.