Artisanat, Textiles

Pampalam, les peluches 100% éco responsables

Peluches naturelles Pampalam

Devenir mère. Attendre, patiemment, ce petit être désiré. Préparer, doucement, sa venue. Commencer, déjà, à s’interroger sur ce qu’on souhaite lui inculquer, ce dont on souhaite le protéger. Et, une fois qu’on tient enfin ce petit être dans nos bras, s’apercevoir, vraiment, que rien ne sera plus jamais comme avant. Devenir mère enclenche – parfois sans même que l’on ne s’en aperçoive – un cheminement intellectuel qui nous fait grandir en tant que femme. C’est de ce cheminement qu’est né, sous l’impulsion d’Anne, Pampalam, un nom espiègle pour des peluches au design délicieusement rétro… Et surtout 100% naturelles !

Au commencement de Pampalam, il y a… Une maman

En tant que maman, quelles valeurs souhaites-tu transmettre à tes petites filles ?

Etre maman m’a transformée. J’ai dû apprendre à penser moins à moi pour me consacrer davantage aux autres, à revoir mes priorités, et à transmettre une éducation et des valeurs (chose beaucoup moins facile à faire qu’il n’y paraît).

Je veux que mes filles apprennent à profiter de toutes les jolies choses qui nous entourent au quotidien, qu’elles sachent apprécier la beauté de la nature et la chance qu’elles ont de vivre dans notre monde. Pour le moment, je les préserve en les tenant éloignées le plus possible des écrans, pour qu’elles apprennent d’abord à connaître les vraies choses de la vie, les choses concrètes et belles qui font notre quotidien. Je veux qu’elles fassent des piles de cailloux, des bouquets de fleurs et des cabanes dans les arbres, qu’elles cuisinent des gâteaux en mettant de la farine partout, qu’elles jouent au loup et courent partout… Et toutes ces autres choses si simples mais qui leur permettent de se construire et de s’ouvrir à la vie.

Et surtout, j’essaie de leur transmettre des valeurs : le partage, l’amour des autres. L’honnêteté, la politesse et le respect. Et puis la préservation de notre environnement, apprendre à consommer moins mais mieux, apprécier la qualité et la beauté de ce qu’on a, toujours dans un souci d’éthique.

Peluches naturelles Pampalam

The little Tea Time, une invitation à la douceur de vivre prolongée par les peluches Pampalam

Avant Pampalam, il y a eu ton blog, the little Tea Time (que tu tiens toujours). Une invitation à…

The little TeaTime est né pendant mon premier congé maternité, de l’envie de partager avec d’autres mamans les petits bonheurs du quotidien, au travers de confidences, d’une recette, un DIY, des découvertes …

Mais c’était avant tout une invitation à se poser et à prendre le temps de profiter davantage de l’instant présent. Je sais combien le temps nous manque quand on devient maman, nous sommes toujours en train de courir et de vaquer à 1000 occupations à la fois. Mais il est important de s’arrêter parfois, et de prendre un peu de temps pour nous même, avec une vraie pause (pour moi, c’est le cas 2 fois par jour avec mes pauses thé (d’où le nom du blog), au petit déjeuner et vers 16h).

Alors the Little TeaTime se veut comme une invitation à une pause douceur pour toutes les mamans débordées !

Pampalam, c’est donc pour toi une manière de prolonger la douceur de vivre à laquelle tu nous invites via the little TeaTime ?

Exactement : à un moment donné, j’ai eu envie de partager bien plus que juste des mots. J’ai eu envie de partager davantage de concret, de créer quelque chose de moins éphémère qu’un article survolé. J’ai eu envie de créer une chose qui reste et qui fasse du bien à celui qui la reçoit. Envie de créer quelque chose qui me ressemble et qui transmette mes valeurs. Et, enfin, nous invite à une pause douceur, dans la continuité du blog.

Peluches naturelles Pampalam

Les peluches Pampalam, un projet éthique et responsable

Quelles sont les promesses que nous offrent les peluches Pampalam ?

Pampalam est un projet éthique et responsable : des peluches réalisées en France, à partir de matières 100% naturelles et locales (du lin bio cultivé en Normandie, de la laine de mouton, des fils de cotons produits en Alsace)

A la naissance, j’ai cherché pour mes filles des doudous qui soient produits en France, entièrement à partir de matières naturelles françaises, mais j’ai été incapable d’en trouver. J’ai donc décidé de les créer !

Je suis architecte de formation, et le design des peluches était pour moi une priorité : hors de question que le bio prime sur l’esthétique ! Mes pampalams, brodés à la main, sont donc pensés comme des éléments de décoration à part entière, dans un style résolument scandinave et volontairement minimaliste. Je les ai conçus comme une invitation à la douceur, au cocooning, à un mode de vie plus slow.

As-tu eu des difficultés à trouver au niveau local les matières premières et savoir-faire nécessaires à la réalisation de ces peluches naturelles ?

Oui, beaucoup ! J’avais de grandes exigences sur la qualité des matériaux tout comme leur origine bio, naturelle et irréprochable. Tout cela en France ou pays frontalier(s) afin de développer les filières locales et minimiser l’impact environnemental à l’import. A l’heure de la mondialisation et du made in China, ces choses qui paraissent toutes simples et évidentes de prime abord sont bien plus difficiles à faire qu’il n’y paraît !

Heureusement j’ai trouvé des fournisseurs adorables et surtout très compétents, engagés et irréprochables. Le lin des peluches est certifié GOTS et la laine de mouton OEKO-TEX.

Peluches naturelles Pampalam

Le (doux) mot de la fin ?

La démarche éco responsable de Pampalam est irréprochable. Il est donc possible d’offrir à nos bébés des peluches sans rien concéder aux valeurs que l’on souhaite porter ?

C’est du moins ce que j’essaie de créer avec Pampalam : si on ne peut pas forcément avoir les moyens d’acheter du tout bio pour notre enfant, j’ai pensé que lui offrir un compagnon de jeux et de nuits sain, responsable et éthique, proche de la nature, aussi, serait une jolie façon de démarrer dans la vie !

Note ❤️ : C’est grâce à son blog The little Tea Time que j’ai rencontré Anne, un peu par hasard. Un hasard comme on les aime, qui s’invite à pas furtifs, tout en délicatesse et en promesses… La promesse, d’abord, d’un cocon de douceur : douceur de vivre, douceur tout court. Une invitation, aussi, à prendre le temps et à nous recentrer sur l’essentiel. Autant de désirs profonds qui nous animent et nous rassemblent… Aussi, quand Anne s’est lancée pour changer les choses, à sa manière, j’ai suivi son projet de près. Et quel plaisir délectable que celui de la découverte de ses peluches toutes douces, dans la parfaite lignée de la philosophie qu’elle nous transmet, à petites touches, par ses écrits ! Un plaisir d’autant plus apprécié que comme les doudous Mon petit drap, ces peluches sont parfaites pour évoquer la douceur de l’enfance même dans le plus « adulte » des intérieurs.

Crédit photo : Et si deux mains

* La peluche Ferdinand m’a gentiment été offerte par Anne

Filed under: Artisanat, Textiles

by

J’aime: écrire, encore et encore, découvrir, apprendre, m’apprendre, rire de tout (ou presque), rire de rien (surtout), rire de moi (et pourquoi pas?!), marcher, marcher, ne surtout pas me poser, m’enthousiasmer de ces petits riens qui mis bout à bout forment un tout…