Artisanat, portrait, Textiles

{Portrait} Lili Fée Des Bulles : « Refuser un Monde où l’argent aura plus d’importance que l’humain ou l’écosystème »

365 200. C’est le nombre d’entreprises individuelles – y compris micro entrepreneurs – créées en France en 2016 d’après l’Insee. Parmi elles, 40% environ sont créées par des femmes. Qu’elles soient éprises de liberté, désireuses de (re)donner du sens à leurs journées suite aux chamboulements liés à la naissance d’un enfant ou tout simplement avides de réenchanter leur quotidien en donnant libre court à leur passion, toutes ont une qualité commune : le courage. Une qualité à mon sens admirable, particulièrement quand elle est doublée d’une conscience écologique sans faille comme Jessika, la créatrice de Lili Fée Des Bulles

« Lili, petite fille espiègle, aime inviter ses ami(e)s à se cacher dans les cerisiers, attraper les coccinelles et rire aux éclats sur un cheval de bois« 

Le ton est donné : Lili Fée Des Bulles, c’est un Monde où se côtoient  béguins & capes au charme d’antan, blouses délicieusement rétro et autres créations cousues main par Jessika dans son atelier… Le tout destiné à nos chères têtes blondes (mais pas que, Jessika peut adapter nos créations coups de coeur sur commande !). Et bien plus encore :

Lili Fée Des Bulles, ce sont des tissus soigneusement sélectionnés pour leur empreinte environnementale, qui doit être minimale. Quand ils ne sont pas certifiés Oeko-Tex (coton à motifs), ils sont récoltés en France (lin) et tissés en Belgique pour être ensuite teints par Jessika elle-même à l’aide de végétaux (avocat, curcuma…). Ce sont des ateliers pour initier petit(e)s et grand(e)s au plaisir de créer de leurs mains. Et surtout…

Lili Fée Des Bulles, c’est le projet d’une vie, celle de Jessika.

En 2011, après la naissance de sa première fille, cette coordinatrice enfance/jeunesse ne se reconnaît plus dans cette vie qui est la sienne. Car donner la vie, c’est accepter de voir son quotidien bouleversé, ses a priori bousculés. Accepter de revoir ses priorités en faisant de la place pour un être entièrement dépendant de soi, quitte à perdre, un peu, la sienne. Et une fois passés les premiers émois et les nuits sans sommeil, caresser du bout des doigts l’opportunité de se (re)trouver. N’est-ce pas là une occasion rêvée pour redéfinir l’impulsion que l’on souhaite vraiment donner à sa vie ?

C’est ainsi que quelques mois après la naissance de Lili, la marque éponyme voyait le jour. Oh, tout ne fut pas simple, accéder à l’indépendance impliquant un renoncement au confort matériel conféré par un travail stable et donc une rentrée d’argent régulière, si minime soit-elle. 

Pourtant, malgré les difficultés, les doutes parfois, pas un seul instant Jessika n’a regretté d’avoir choisi de sortir des sentiers battus, ce qui amène à la question suivante :

LFDB 2

Pourquoi tout plaquer pour voler de ses propres ailes ?

 » Premièrement, j’ai le goût du challenge. Je m’ennuie assez facilement dans un travail redondant ou avec des horaires stricts et classiques.

Ensuite, la créativité a toujours été présente dans ma vie. Lorsque j’ai découvert la couture (il y a 5 ans), j’y ai investi tout mon temps et mon énergie. Je ne voulais plus faire que ça. Le déclic a été évident, j’ai quitté mon poste en CDI de coordinatrice enfance/jeunesse, un emploi intéressant, stable et sécurisant pour l’inconnu, l’autonomie et ses risques.

Enfin, et c’est le plus important, c’est un emploi dans lequel je me renouvelle sans cesse et dans lequel mes convictions intimes sont mises en avant : opter pour le fait-main local, c’est refuser de participer au travail d’enfants et adultes exploités, opter pour des articles dont les matières premières sont éthiques et/ou écologiques c’est aussi refuser un monde où l’argent aura plus d’importance que l’Humain et l’écosystème.

Cela a un prix pour l’acheteur, j’en suis consciente. Je suis en constante recherche pour amoindrir les coûts de mes articles afin que chacun-e puisse agir dans cette prise de conscience. Cela implique une longue recherche de tissus, des expérimentations avec la teinture végétale pour des articles de qualité et un taux horaire plutôt dérisoire.

J’interviens dans les écoles afin de m’assurer un revenu minimum et aussi parce que le partage et l’éducation à l’éco-citoyenneté sont essentiels si l’ont veut planter des petites graines pour demain.

Voilà pourquoi j’ai tout plaqué : je souhaite être utile, me réveiller en étant fière du travail à accomplir, expliquer à mes enfants qu’on peut vivre en plein accord avec ses convictions, que le bonheur ne réside pas dans le fait d’avoir une belle voiture, mais de contribuer – à sa hauteur – au respect de l’Homme et de la nature. Chacun-e peut agir : on peut avoir un travail plus classique (et c’est tant mieux, le Monde doit tourner !) et réfléchir à son mode de consommation ».

Note ❤️: Pour beaucoup d’entre nous, la création d’entreprise reste abstraite. Et pourtant, quel plaisir de voir une jeune marque porteuse de valeurs s’esquisser dans l’imaginaire de celle (ou celui) qui la crée pour ensuite être façonnée sous ses doigts au gré de ses expériences et envies ! Et c’est un plaisir qui m’a été donné de ressentir, puisque Lili Fée Des Bulles, je l’ai vue naître puis grandir jusqu’à devenir telle que vous la connaissez aujourd’hui. Et au delà du fait que je considère Jessika comme une amie, une vraie, de celles que l’on compte sur les doigts de la main, Lili Fée Des Bulles est d’autant plus chère à mon cœur que c’est de nos échanges autour de ce projet que je me suis véritablement rendue compte à quel point l’entrepreneuriat féminin – et qui plus est éthique – se devait d’être valorisé… C’est l’essence même d’ Et si deux mains. Et il est fort probable que si Jessika et moi n’avions pas partagé autant, mes deux mains ne tenteraient pas de façonner demain. En tout cas pas ici, pas ainsi.

Pssst : rendez-vous sur Instagram pour tenter de gagner un bon d’achat de 20 euros dans la jolie boutique de Lili Fée Des Bulles !

Crédit photo : Et si deux mains

5 Comments

  1. Un très bel article, et je te laisse ce petit mot dans la foulée, avant même d’aller découvrir Lili fée des bulles… car il aborde des sujets qui font écho en moi ! Merci de nous avoir conté cette belle histoire qui parle de donner du sens, de responsabilité, de courage, de création, d’une petite vie nouvelle qui donne une nouvelle vie, une nouvelle vue… A bientôt ! 🙂 Claire

    • Oooh, pardonne-moi cette réponse (trop !) tardive, je pensais t’avoir répondu… Et une fois encore, merci à toi pour tes mots doux ❤ ! Je suis ravie que le portrait de Jessika t’ait plu, c’est une personne qui m’est chère pour ce qu’elle est ET pour ce qu’elle fait 😊. Belle soirée !

  2. Super article. Je découvre un belle marque avec des valeurs comme je les aime ! Bravo
    Bravo également à toi Marion ton site est sublime
    Belle journée
    Sindy

Comments are closed.