All posts filed under: Slow life

Objets du quotidien : céramiques Gaëlle Stratman

Gaëlle Stratman : Allier le Beau, l’Utile et le Durable au quotidien

Dans une société où la part belle est faite au tout jetable, on tend à oublier que des alternatives durables existent… Des alternatives qui, si l’on revient ne serait-ce que quelques dizaines d’années en arrière, n’en étaient pas : on n’avait d’autre choix que d’utiliser des produits conçus pour durer. Certes, nos aïeules ont apprécié l’avènement du jetable, synonyme à leurs yeux de progrès (particulièrement concernant les produits d’hygiène). Mais quels effets dommageables sur le règne végétal et animal, sans même aborder le coût humain du mode de consommation qui est devenu le nôtre… Allier le Beau, l’Utile et le Durable permet pourtant de répondre à de multiples enjeux sans renoncer à la notion de plaisir au quotidien :

travailler moins : carnet-la-brocheuse

Slow life : travailler moins pour vivre plus (heureux)

Jamais je n’aurais imaginé poser un jour sur le papier ces mots, ou plutôt ces maux. Puis il y a eu cet excellent article, « travailler moins, gagner moins et vivre mieux », écrit par Natasha (Échos verts), qui m’a donné envie de prendre ma plume à mon tour tant cette philosophie m’est chère. Et les mots se sont mis d’eux-mêmes à jaillir, encore et encore, comme si je les avais trop longtemps retenus… Car évoquer l’idée de travailler moins pour vivre mieux n’aurait aucun sens pour moi si je n’évoquais pas les raisons qui m’y ont amenée, à commencer par celle dont on prononce encore timidement le nom : le burn-out. Burn-out : quand le travail devient insupportable

Cheminement écologique : céramique et torchon Note Suave

Ce que m’apporte mon cheminement écologique

    Humer le parfum raffiné du café fraichement moulu par mes soins. Ne pas attraper la première tasse qui me vient dans les mains, non, me plaire à en prendre le temps d’en choisir une parmi celles créées avec soin des mains d’un artisan, acquises au fil du temps. M’enivrer du doux parfum d’un lait végétal, me délecter des saveurs incomparables d’un petit déjeuner healthy ET gourmand. Et surtout, surtout, chérir l’idée que ce sont mes mains qui les ont façonnés, tels des présents que je m’offre à moi-même. En somme, donner du sens à mes actes, les plus ordinaires soient-ils. Ce sont autant de bienfaits que m’apporte mon cheminement écologique :

création-éthique

Qu’est-ce qu’une création éthique ?

Ethique : « qui concerne la morale », celle-ci pouvant être définie comme la science du bien et du mal. Si l’on se fie à cette seule définition donnée par l’illustre encyclopédie Larousse, il semble bien difficile de déterminer ce qu’est une création éthique. Devons-nous alors nous en faire notre propre idée, selon notre perception de ce qui est bien et ce qui ne l’est pas, résultant elle-même – au-delà de ce qui est communément admis comme tel -, de notre sensibilité personnelle ?

Et si deux mains pouvaient changer demain…

Et si deux mains pouvaient changer demain, que ferions-nous ? A cette question, il y probablement autant de réponses que chacun d’entre nous. D’aucun(e)s choisiront dans un premier temps d’adopter une consommation réfléchie, tandis que d’autres choisiront d’être celles et ceux qui nous proposent ces alternatives éthiques, locales… Soit en créant de leurs propres mains une entreprise qui leur ressemble, soit en prenant leur plume pour nous faire part de ces belles initiatives qui essaiment.