All posts filed under: Minimalisme

Objets du quotidien : céramiques Gaëlle Stratman

Gaëlle Stratman : Allier le Beau, l’Utile et le Durable au quotidien

Dans une société où la part belle est faite au tout jetable, on tend à oublier que des alternatives durables existent… Des alternatives qui, si l’on revient ne serait-ce que quelques dizaines d’années en arrière, n’en étaient pas : on n’avait d’autre choix que d’utiliser des produits conçus pour durer. Certes, nos aïeules ont apprécié l’avènement du jetable, synonyme à leurs yeux de progrès (particulièrement concernant les produits d’hygiène). Mais quels effets dommageables sur le règne végétal et animal, sans même aborder le coût humain du mode de consommation qui est devenu le nôtre… Allier le Beau, l’Utile et le Durable permet pourtant de répondre à de multiples enjeux sans renoncer à la notion de plaisir au quotidien :

Ce que m’apporte mon cheminement minimaliste

La première chose que l’on voit d’un intérieur minimaliste, ce sont des espaces épurés, avec juste ce qu’il faut d’objets du quotidien. Bien sûr, les bénéfices matériels que l’on en retire – à commencer, donc, par cet aspect épuré propice à la détente – sont nombreux : gain de place, de temps, économies… Pourtant, bien qu’appréciables, ces bénéfices ne sont que secondaires à mes yeux. Ce que m’apporte, vraiment, mon cheminement minimaliste, est un bénéfice immatériel ou plutôt un ensemble de bénéfices immatériels qui mis bout à bout m’amènent à la sérénité. C’est ainsi qu’ils poussent à :

minimalisme-immatériel-conseils

5 conseils pour s’essayer au minimalisme immatériel

7h00. Notre réveil sonne, marquant le commencement d’une nouvelle journée. Les yeux à peine ouverts, encore embués, nous nous emparons de notre téléphone et nous connectons (à nos réseaux sociaux, aux webzines que l’on suit…) immédiatement pour nous enquérir des dernières nouvelles. Une habitude désormais ancrée chez nombre d’entre nous – moi y comprise -, que l’on soit en quête de minimalisme ou non, ce alors même que l’un des bénéfices quand l’on fait le vide chez soi est de gagner en sérénité. Mais pour être pleinement serein(e), ce vide ne doit-il pas aussi s’accompagner d’un minimalisme immatériel ?

création-éthique

Qu’est-ce qu’une création éthique ?

Ethique : « qui concerne la morale », celle-ci pouvant être définie comme la science du bien et du mal. Si l’on se fie à cette seule définition donnée par l’illustre encyclopédie Larousse, il semble bien difficile de déterminer ce qu’est une création éthique. Devons-nous alors nous en faire notre propre idée, selon notre perception de ce qui est bien et ce qui ne l’est pas, résultant elle-même – au-delà de ce qui est communément admis comme tel -, de notre sensibilité personnelle ?