All posts filed under: LES ECLAIREUSES

❛ Les éclaireuses : portraits de celles qui, de leurs mains, nous ouvrent à d’autres horizons. Des femmes qui ont renoué avec la nature, leur nature de femme.❜

Olivia Zeitline, écrivaine, se laisse guider par son intuition

Olivia Zeitline : “Mon intuition m’a toujours guidée”

Entendez-vous cette petite voix ? Ce fragile bruissement, presque imperceptible, qui ne demande qu’à grandir en nous. Un bruissement que parfois nous étouffons avec force tant ce qu’il nous murmure nous paraît improbable, tant il semble aller à l’encontre de nos propres croyances… Un bruissement qui pourtant nous offre de laisser de côté les attentes sociétales, familiales (…) auxquelles nous pensons devoir répondre, pour porter notre attention seulement sur nos propres attentes envers nous-mêmes ; pour remettre en perspective ce qui est juste pour nous. C’est ainsi que d’autres fois, nous laissons ces mots se déposer en nous pour ensuite mieux nous en saisir car, sans pouvoir nous l’expliquer, nous en percevons la justesse. L’entendez-vous, cette petite voix nous soufflant doucement “Et si…” ? Et si nous oubliions, le temps d’un instant, tout ce que nous pensions savoir pour nous laisser, simplement, guider par celle que l’on appelle notre intuition ? Les premières fois, on se sent tel un équilibriste sur un fil, oscillant entre le plaisir de nous être abandonné à nous-mêmes et la …

Olivia Zeitline, écrivaine, se livre sur l'appel des mots

Olivia Zeitline, l’irrésistible appel des mots

La matière. Elle est tangible pour les papetiers, céramistes, ébénistes et autres artisans d’Art. Mais quelle est-elle pour un écrivain ? Serait-ce le papier que l’on palpe avec tendresse avant d’y déposer quelques mots tout droit venus de notre âme ? Ou peut-être que la matière, la vraie, la brute, ce sont les mots. Parfois, un seul mot, glissé sur le papier, jeté à la volée, a le pouvoir de changer notre vie. Il y a des mots qui figent et des mots qui brisent. Ceux qui laissent derrière eux une nuée de regrets ou une traînée d’amertume. Ceux dont on ne sort pas indemne, nous infligeant une blessure que l’on passera peut-être toute notre vie à panser, sans jamais oublier. Et, à côté de ces mots durs, il y a les mots doux, comme « amoureusementremêlés ». Les confidences murmurées à une oreille bienveillante. Celles, intimes mais pourtant partagées avec courage, de femmes inspirantes. Les mots qui nous font esquisser un sourire ; ceux qui font naître l’émotion, résonnant en nous si forts qu’ils nous font …

Le chemin de vie de Caroline, Fleurs Sauvages

Fleurs Sauvages : écouter le murmure de son coeur et suivre son chemin de vie

Trop souvent, nous ne l’écoutons pas. Parfois même, à force de nous obstiner, nous finissons par ne plus entendre qu’un filet de voix inaudible. Pourtant, jamais elle ne nous abandonne, notre petite voix intérieure, celle qui n’a d’autre vocation que de nous aider à faire ce qui est juste pour nous. Parfois, souvent peut-être, elle nous suggère de suivre un chemin de vie qui nous paraît inimaginable tant il s’écarte des attentes que notre environnement familial, sociétal, semble nourrir envers nous. Mais n’avez-vous jamais remarqué comme la vie peut sembler s’obstiner à nous mettre des bâtons dans les roues quand nous ne prêtons pas l’oreille à son doux murmure ? Traverser une épreuve n’est jamais évident, pourtant chacune d’elles est riche en enseignements, nous offrant de prêter attention au murmure de notre coeur. Celui-là même qui, de sa douce voix, nous aidera à rectifier nos pas pour revenir sur le chemin de vie qui est le nôtre. Caroline, créatrice de Fleurs Sauvages, a connu dès l’enfance un chemin semé d’embûches, dont elle a su tirer …

Aigle ciel bleu

Caroline, d’enfant sauvage à femme médecine

En chaque adulte, sommeille un enfant plus ou moins meurtri. D’aucuns se remémorent malgré tout avec nostalgie le doux temps de l’insouciance. Chez d’autres, ces souvenirs ne ravivent ni étincelles dans les yeux, ni ivresse du coeur, seulement une sourde douleur. Enfant sauvage, confrontée trop jeune à une dure réalité, Caroline, créatrice de Fleurs Sauvages, était de ceux-ci. Et si très tôt elle a compris qu’elle n’appartenait pas tout à fait à ce Monde, elle a su apprivoiser avec patience le don de femme médecine qui lui a été offert. Car sur ce chemin, elle n’était pas seule : la compagnie de son grand-père et des animaux qu’elle aimait tant lui offrait chaque jour cette étincelle de vie dont chaque petite fille a besoin pour grandir. C’est ainsi que d’enfant sauvage, elle est devenue adulte épanouie, entourée de cette bienveillance qu’aucun autre être humain ne lui dédiait alors : Depuis très petite, je me sens proche des animaux. Je me plaisais à m’imaginer en chat ou en loup, je mimais leurs manières, leurs chants… Mon …

Sophie-Charlotte Chapman, entreprendre slow pour renouer avec soi-même

Le fait d’entreprendre est-il compatible avec l’idée même de slow life ? Si le désir de voler de ses propres ailes témoigne d’une envie de vivre autrement, celles et ceux qui ont pris ce chemin le savent : la vie d’entrepreneur(e) implique de ne pas compter ses heures. D’œuvrer sans relâche, à la force de ses mains, pour (espérer pouvoir) vivre de son travail. Avec en toile de fond, un désir profond de renouer avec soi-même. Mais si le quotidien d’entrepreneur(e) n’est pas de tout repos, entreprendre slow n’est-il pas justement la meilleure réponse pour qui souhaite se (re)trouver ? Travailler, oui. Beaucoup, sans doute. Mais aussi « prendre la mesure du temps » en faisant le choix, en pleine conscience, de s’accorder du temps pour soi. Qu’elles manient la plume, le compas ou les aiguilles… Toutes semblent unanimes : s’il est difficile de s’autoriser à se poser tant les tâches sont nombreuses, prendre du temps pour soi permet de se ressourcer pour mieux revenir. Sophie-Charlotte Chapman en a pris son parti. Auteure du blog Vivre de sa créativité, on lui doit également plusieurs …