Month: décembre 2018

La Minauterie, créer du sens via la papeterie

La Minauterie : « créer du sens » via une papeterie engagée

Aux prémices de notre cheminement (écologique, minimaliste…), il y a une quête de sens. Vouloir porter sur le Monde un regard nouveau pousse en effet à parfaire sa connaissance de soi en déterminant ce qui fait sens pour nous. Avons-nous réellement besoin d’acheter / posséder autant d’objets ? Leur composition, conditions de fabrication… Sont-elles en accord avec nos valeurs profondes ou, au contraire, nous heurtent-elles ? Un questionnement individuel qui peut paraître insignifiant pris isolément. Pourtant, c’est par la force de ces convictions individuelles, rassemblées autour des mêmes valeurs, que peut émerger l’idée de collectif. Et c’est grâce à cette dimension collective que nous pouvons œuvrer Ensemble pour une société plus juste et bienveillante. Rassemblés en tant que consommateurs, bien sûr, mais aussi main dans la main avec les entreprises, qui ne peuvent plus aujourd’hui se défausser. Et c’est mues par cette envie de bouger les lignes que Céline et Marine nous proposent, avec la Minauterie, des articles de papeterie pensés dans les moindres détails pour « créer du sens » : Vous êtes guidées par un désir de « créer …

Sophie-Charlotte Chapman, entreprendre slow pour renouer avec soi-même

Le fait d’entreprendre est-il compatible avec l’idée même de slow life ? Si le désir de voler de ses propres ailes témoigne d’une envie de vivre autrement, celles et ceux qui ont pris ce chemin le savent : la vie d’entrepreneur(e) implique de ne pas compter ses heures. D’œuvrer sans relâche, à la force de ses mains, pour (espérer pouvoir) vivre de son travail. Avec en toile de fond, un désir profond de renouer avec soi-même. Mais si le quotidien d’entrepreneur(e) n’est pas de tout repos, entreprendre slow n’est-il pas justement la meilleure réponse pour qui souhaite se (re)trouver ? Travailler, oui. Beaucoup, sans doute. Mais aussi « prendre la mesure du temps » en faisant le choix, en pleine conscience, de s’accorder du temps pour soi. Qu’elles manient la plume, le compas ou les aiguilles… Toutes semblent unanimes : s’il est difficile de s’autoriser à se poser tant les tâches sont nombreuses, prendre du temps pour soi permet de se ressourcer pour mieux revenir. Sophie-Charlotte Chapman en a pris son parti. Auteure du blog Vivre de sa créativité, on lui doit également plusieurs …

Elisa Uberti la céramique comme poésie de l'épure

Elisa Uberti, la céramique comme poésie de l’épure

Qu’est-ce qui nous rend unique ? A l’heure où il est possible de puiser l’inspiration à l’autre bout de la Terre, à l’heure où le champ des possibles semble infini, peut-on encore faire la différence en tant que créateur ? Céramistes des temps jadis, sculpteurs, architectes mais aussi chamanes et peuples nomades… Nombreuses sont les inspirations d’Elisa Uberti, digne représentante de la poésie de l’épure. Témoignant de l’ouverture au Monde de cette jeune céramiste, ces diverses influences sont pour certaines très éloignées les unes des autres. N’est-ce pas courir le risque d’une fausse note qui viendrait rompre un fragile équilibre ? Peut-être. Mais pas pour Elisa. Tel un compositeur qui aurait choisi chacune de ses notes avec justesse, elle nous propose un univers où tout n’est qu’harmonie ; où formes, textures et couleurs semblent en symbiose. Et c’est justement en nous livrant une interprétation très personnelle des courants d’Art et de pensée qui l’inspirent qu’Elisa offre un point de vue unique sur la céramique, qui sous ses doigts devient poésie de l’épure :