Month: juin 2018

Huile végétale Oden, issue de la flore française

La flore française, berceau des soins d’exception Oden

Cacao, karité, coco… Bruts ou en synergie, ces ingrédients végétaux sont aujourd’hui adulés pour leurs bienfaits. Mais s’ils font des merveilles en cosmétique, ils nous viennent de loin, avec le coût environnemental que cela implique. Nos belles campagnes ne recèlent-elles pas des trésors de beauté, parfois insoupçonnés ? Les noyaux, par exemple : mal aimés, ils finissent (presque) inéluctablement au rebut. Pourtant, il est possible d’en extraire l’huile pour offrir à notre peau de véritables soins d’exception… A l’inverse, point besoin d’argumenter pour convaincre des vertus prodigieuses des huiles d’onagre et de bourrache. Pourtant, l’essentiel de leur production a été délocalisé en Chine ! Que dire encore de nos amandes, en passe de disparaître au profit de leur équivalent américain, bien moins cher ? Magnifier les richesses de la flore française, pour nous, pour notre terre, est le leitmotiv qui a poussé Laurence et Marion, mère et fille, à créer la jeune marque de cosmétiques Oden :

industrie textile vs mode éthique

Lovely Green: « Nous ne pouvons plus fermer les yeux sur l’impact de l’industrie textile »

« Qui garde son âme d’enfant ne vieillit jamais » (Abraham Sutzkever) . Mais garder son âme d’enfant, qu’est-ce donc au juste ? Serait-ce laisser notre imaginaire s’évader au gré des motifs, couleurs et textures ? Y percevoir l’indécelable, s’abandonner pour apprécier ? Ou peut-être, tout simplement, (ac)cueillir chaque instant comme une véritable poésie du quotidien… La poésie, berceau de notre enfance, âme des créations estampillées Lovely Green. Mais que l’on ne s’y trompe pas, sous leurs allures insouciantes, les vêtements et accessoires pensés par Stéphanie sont le fruit d’une démarche éco responsable réfléchie dans les moindres détails. Car pour elle, compte tenu de l’impact dévastateur de l’industrie textile, la mode éthique est « une évidence, une attitude et surtout une nécessité » :

Infusions Born to be wild, paysanne-cueilleuse

Born to Be Wild : Uyen réinvente le métier de paysanne-cueilleuse

A 18 ans, on est jeune, souvent trop jeune pour être sûr(e) de l’impulsion que l’on souhaite donner à notre vie. Beaucoup d’entre n’ont eu l’occasion de toucher le libre arbitre que du bout des doigts et sont tentés de planifier leur avenir de manière à ce qu’il colle parfaitement à l’imaginaire collectif (longues études, perspectives d’un métier reconnu…). Pourtant, aucun chemin n’est tout tracé ! Une meilleure connaissance de soi, un désir d’épanouissement dans sa vie personnelle sont autant de raisons qui poussent à reconsidérer ces choix professionnels. Uyen en est l’exemple parfait : désireuse de porter avec son époux viticulteur un projet de vie à deux, elle a quitté son poste de juriste pour devenir paysanne-cueilleuse en plantes aromatiques et médicinales. Un bien joli nom pour celle qui souhaite nous redonner « le plaisir simple du goût de la nature » avec Born to be wild :