Month: novembre 2017

Ce que m’apporte mon cheminement minimaliste

La première chose que l’on voit d’un intérieur minimaliste, ce sont des espaces épurés, avec juste ce qu’il faut d’objets du quotidien. Bien sûr, les bénéfices matériels que l’on en retire – à commencer, donc, par cet aspect épuré propice à la détente – sont nombreux : gain de place, de temps, économies… Pourtant, bien qu’appréciables, ces bénéfices ne sont que secondaires à mes yeux. Ce que m’apporte, vraiment, mon cheminement minimaliste, est un bénéfice immatériel ou plutôt un ensemble de bénéfices immatériels qui mis bout à bout m’amènent à la sérénité. C’est ainsi qu’ils poussent à :

Bijoux upcyclés Dely

Dely, bijoux upcyclés et délicats

Se glisser dans une robe soyeuse. Devant sa coiffeuse, soigner les derniers détails. Arranger une mèche de cheveux qui s’échappe de ce chignon savamment élaboré, choisir le bijou qui réhaussera sa tenue. Se faire belle, une préoccupation certes futile mais pourtant ô combien délicieuse qui a traversé les âges. Si les modes ont évolué au gré du temps, la perspective d’une (folle ?) soirée éveille toujours en nous l’envie de nous parer de nos plus beaux atours ! Et, aujourd’hui, le comble de l’élégance n’est-il pas d’arborer des bijoux raffinés, bien sûr, mais aussi éthiques et écologiques ? C’est la suggestion que nous fait Dely, toute en délicatesse, avec ses bijoux upcyclés :

L’Atelier Singulier, collectif d’artisans réunis par la passion de l’unique

Prendre le temps de choisir, avec soin, les objets qui accompagneront notre quotidien. Prendre le temps, aussi, d’apprécier ces moments où l’on s’en sert comme autant de petits bonheurs quotidiens que l’on s’offre à soi-même. Savourer la douce sensation de volupté que nous procure la seule vue de ces objets beaux et utiles, exaltée encore par leur toucher. Penser, peut-être, aux mains qui les ont façonnées, toutes différentes mais réunies par la passion de l’unique, celle-là même qui a rassemblé Stéphanie Bastard de Crisnay et Margaux Pecorari. Désireuses de promouvoir leur conception des objets du quotidien, elles nous proposent via le collectif d’artisans qu’elles ont formé sous le nom de l’Atelier Singulier une sélection pointue d’objets invitant au minimalisme, dans le respect des valeurs qui leur sont chères : « hand-made, slow-made, well-made » :

Peluches naturelles Pampalam

Pampalam, les peluches 100% éco responsables

Devenir mère. Attendre, patiemment, ce petit être désiré. Préparer, doucement, sa venue. Commencer, déjà, à s’interroger sur ce qu’on souhaite lui inculquer, ce dont on souhaite le protéger. Et, une fois qu’on tient enfin ce petit être dans nos bras, s’apercevoir, vraiment, que rien ne sera plus jamais comme avant. Devenir mère enclenche – parfois sans même que l’on ne s’en aperçoive – un cheminement intellectuel qui nous fait grandir en tant que femme. C’est de ce cheminement qu’est né, sous l’impulsion d’Anne, Pampalam, un nom espiègle pour des peluches au design délicieusement rétro… Et surtout 100% naturelles !