Month: octobre 2017

minimalisme-immatériel-conseils

5 conseils pour s’essayer au minimalisme immatériel

7h00. Notre réveil sonne, marquant le commencement d’une nouvelle journée. Les yeux à peine ouverts, encore embués, nous nous emparons de notre téléphone et nous connectons (à nos réseaux sociaux, aux webzines que l’on suit…) immédiatement pour nous enquérir des dernières nouvelles. Une habitude désormais ancrée chez nombre d’entre nous – moi y comprise -, que l’on soit en quête de minimalisme ou non, ce alors même que l’un des bénéfices quand l’on fait le vide chez soi est de gagner en sérénité. Mais pour être pleinement serein(e), ce vide ne doit-il pas aussi s’accompagner d’un minimalisme immatériel ?

Bougie Calice, marque dédiée au bien-être

Calice, une ode au bien-être

Qui ne s’est jamais laissé aller à rêver, le temps d’un instant, à s’offrir une parenthèse hors du temps ? A s’évader de son quotidien pour s’adonner à la douceur de vivre à l’italienne, pourquoi pas, ou encore savourer la beauté des paysages préservés que nous offre la Corse… Quelle que soit la destination vers laquelle ils nous mènent, les voyages sont propices à apprendre, à s’apprendre. Pourtant, parfois, ils ne restent qu’imaginés… Doit-on alors renoncer à rêver ? Ou, au contraire, n’est-ce pas l’occasion pour nous de créer de nos mains un univers qui nous ressemble ? C’est de cette «  envie d’ailleurs » qu’est née la jeune marque Calice Paris, un doux nom pour une première gamme de bougies et cosmétiques emplis de poésie, tels une ode au bien-être :

Cosmétiques historiques Mademoiselle Saint Germain

Mademoiselle Saint Germain, les cosmétiques historiques invitant à un retour à l’essentiel

Versailles, 1775. L’effervescence autour du roi. Les murmures des courtisanes dans les couloirs, leurs rires étouffés. Peut-être même s’échangent-elles entre deux portes les secrets de beauté puisés dans les richesses du Potager du Roi, créé un siècle plus tôt par Jean-Baptiste de la Quintinie. Plus de deux cents ans après, si le potager a su être préservé, la Cour n’est plus, tout comme ses cosmétiques, oubliés avec elle. Jusqu’à ce que deux pharmaciens, férue de cosmétique pour l’une, passionné d’Histoire pour le second, revisitent les siècles précédents à la recherche de ces secrets de beauté. C’est de ces secrets de beauté, associés aux connaissances en pharmacopée d’Agathe et Charles, que naît Mademoiselle Saint Germain, un nom promesse de cosmétiques historiques hauts de gamme, mettant à l’honneur le végétal de nos terroirs français… Et du Potager du Roi !