All posts tagged: faire le vide chez soi

faire régner l'ordre chez soi : quelques astuces

Minimalisme : l’art de faire régner l’ordre en maître

Non, ne partez pas ! Moi non plus, je n’aime pas les titres riches en promesses parfois non tenues… Et je les aime d’autant moins quand ils touchent au minimalisme : loin de n’être qu’une simple conception de l’intérieur rêvé, c’est une réelle philosophie de vie. Faire du tri chez soi n’aurait aucun sens si l’on ne saisissait pas cette occasion pour s’apprendre ! Sans ce cheminement personnel, il me paraît (quasi) impossible de faire régner l’ordre durablement chez soi… Malgré tout, je souhaitais vous partager les quelques gestes qui se sont instaurés assez naturellement au fil du temps pour enfin caresser du bout des doigts l’intérieur minimaliste dont je rêve. Oh, ce ne sont que quelques idées posées sur le papier, comme pour les entériner. Ni follement originales, ni particulièrement miraculeuses, elles s’avèrent toutefois rudement efficaces me concernant :

Ce que m’apporte mon cheminement minimaliste

La première chose que l’on voit d’un intérieur minimaliste, ce sont des espaces épurés, avec juste ce qu’il faut d’objets du quotidien. Bien sûr, les bénéfices matériels que l’on en retire – à commencer, donc, par cet aspect épuré propice à la détente – sont nombreux : gain de place, de temps, économies… Pourtant, bien qu’appréciables, ces bénéfices ne sont que secondaires à mes yeux. Ce que m’apporte, vraiment, mon cheminement minimaliste, est un bénéfice immatériel ou plutôt un ensemble de bénéfices immatériels qui mis bout à bout m’amènent à la sérénité. C’est ainsi qu’ils poussent à :

minimalisme-immatériel-conseils

5 conseils pour s’essayer au minimalisme immatériel

7h00. Notre réveil sonne, marquant le commencement d’une nouvelle journée. Les yeux à peine ouverts, encore embués, nous nous emparons de notre téléphone et nous connectons (à nos réseaux sociaux, aux webzines que l’on suit…) immédiatement pour nous enquérir des dernières nouvelles. Une habitude désormais ancrée chez nombre d’entre nous – moi y comprise -, que l’on soit en quête de minimalisme ou non, ce alors même que l’un des bénéfices quand l’on fait le vide chez soi est de gagner en sérénité. Mais pour être pleinement serein(e), ce vide ne doit-il pas aussi s’accompagner d’un minimalisme immatériel ?